Apprendre la mer au temps de la voile en France XVIIe-XVIIIe s.

Je signale la parution prochaine – prévue le 5 octobre 2022 – aux éditions Flammarion d’un ouvrage intéressant, écrit par un historien et auteur que j’apprécie : Apprendre la mer – Au temps de la voile en France XVIIᵉ – XVIIIᵉ s. par Olivier Chaline :

« Au temps de la voile, le métier de marin est le plus complexe de tous, celui pour lequel l’erreur pardonne le moins. Aussi le jour où l’on franchit pour la première fois l’échelle de coupée est-il déterminant. C’est bien plus qu’un milieu naturel qu’il s’agit de dominer désormais : une langue qui est celle de la navigation, une manière de voir et de réfléchir, un rythme de travail et de veille, l’étroitesse encombrée du bord sous l’immensité du ciel et des flots, la violence des hommes en plus de celle des éléments. Tout le monde n’y résiste pas, mais l’attraction de la mer demeure. L’historien Olivier Chaline nous raconte comment, dans la France des XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles qui se lance plus que jamais sur les océans, tant d’enfants et de très jeunes hommes ont appris la mer. »

Olivier Chaline est un spécialiste de l’histoire de la marine au XVIIIe siècle. Il est notamment l’auteur La mer et la France – Quand les Bourbons voulaient dominer les océans, il a également dirigé plusieurs ouvrages collectifs, dont Les Marines de la Guerre d’Indépendance américaine (1763-1783) et La Real Armada – La Marine des Bourbons d’Espagne au XVIIIe siècle. Des livres dont je recommande la lecture !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s