Le prix Amiral Daveluy

Le Centre d’Étude Supérieur de la Marine (CESM) a mis en ligne il y a quelques jours le nouveau règlement du Prix Daveluy, l’occasion de parler rapidement de ce prix (certains étudiants lisant ces lignes seront peut être intéressés) et des lauréats 2012, auteurs de remarquables travaux sur le sujet qui nous passionne !

Créé par le chef d’état-major de la marine en 1996, le prix « Amiral Daveluy »* récompense depuis maintenant plus de quinze ans différents travaux de recherche et de réflexion à caractère historique, géopolitique et juridique dans les domaines de la pensée navale et du fait maritime.

Ayant pour objectif d’encourager et de promouvoir des travaux de recherche et de réflexion afin de faire progresser les connaissances dans le domaine maritime, le prix Daveluy participe au rayonnement de la Marine vers les universités et les grandes écoles. En début de chaque année universitaire, les étudiants en droit, en histoire, en sciences politiques ou encore en géopolitique, ayant choisis un sujet lié à la mer dans le cadre de leur master ou de leur thèse, envoient leurs travaux au Centre d’études supérieures où ils sont évalués par un jury constitué de plusieurs spécialistes du monde maritime, civils et militaires. Il est à noter que les travaux peuvent être présentés jusqu’à deux ans après leur soutenance.

En 2012, le prix fut remis à trois lauréats : Mme Hun Jung Kim pour son travail sur Le principe de la liberté de la haute mer à l’époque actuelle (thèse de droit), Mme Marie-Amélie Pin pour La symbolique sur le vaisseau de guerre français de 1661 à 1680 (mémoire d’histoire) et M. Pierre Le Bot pour son travail sur La bataille de Minorque (mémoire d’histoire).

Bien entendu, ces deux derniers mémoires m’ont particulièrement intéressé ! Le premier est consacré à un sujet assez original : la symbolique navale à l’époque du règne de Louis XIV. Le second traite, vous l’avez probablement compris, de la fameuse bataille qui s’est déroulée en 1756 lors de la guerre de Sept Ans, l’une des rares victoires navales françaises du conflit. Ces différents travaux sont consultables et téléchargeables via le site du CESM. J’en recommande grandement la lecture !

Je termine en précisant que les étudiants qui souhaitent soumettre leurs travaux pour le prix 2013 doivent le faire avant le 31 janvier 2014, la cérémonie de la remise des prix ayant lieu en mars prochain.

______________________________________________________________________
* Le contre-amiral René Daveluy (1863 – 1939) est connu pour avoir préconisé très tôt l’emploi du sous-marin et de l’aviation maritime. Il fut notamment le commandant du Gymnote (1897), premier sous-marin de l’histoire de la Marine française, après avoir mis au point avec l’enseigne de vaisseau Louis-Hippolyte Violette le premier périscope opérationnel, du Foudre (1911), sur lequel il fit procéder aux premiers essais de plate-forme d’envol pour avions, et du cuirassé Courbet (1915-1916). Très opposé aux idées de la Jeune École, il lutta contre l’échantillonnage de la flotte et recommanda la construction de torpilleurs de haute mer. Historien maritime de réputation mondiale, il est l’auteur de nombreuses publications. Voir à propos de cet officier général la page École Navale – Espace tradition.

Affiche Prix Daveluy 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s