Préhistoire du navire cuirassé

La Gloire et le Donawerth. Par Lebreton.

Le jeudi 24 novembre 1859 est mis à l’eau à Toulon, en présence d’une foule importante et impatiente, le premier cuirassé moderne de l’Histoire : la Gloire. Conçu par le célèbre ingénieur Dupuy de Lôme, le navire, long de 77,89 m, large de 17 m, est paradoxalement construit en bois. Son blindage en fer forgé de 12 cm d’épaisseur sera installé postérieurement à son lancement, dans l’un des bassins de l’arsenal toulonnais, en décembre 1859.

Ce que j’appelle la préhistoire du navire cuirassé est toutefois bien plus ancienne. Dans son fameux ouvrage La marine cuirassée (1873), Paul Dislère écrit ainsi en introduction  : « L’idée de recouvrir d’une armure les murailles des navires, en vue de leur assurer contre les attaques de l’artillerie une résistance que ne leur donne pas la constitution propre de leurs murailles, est presque aussi ancienne que les premières luttes sur mer ».

Lire la suite