Monographie : le Saint-Philippe (1693)

Je signale la parution aux éditions Ancre d’une nouvelle monographie à propos du vaisseau de premier rang le Saint-Philippe, trois-ponts de 90 canons construit à Toulon en 1693 par François Coulomb. Elle est signée Jean-Claude Lemineur, qui est notamment l’auteur d’un remarquable ouvrage sur Les vaisseaux du Roi Soleil, paru une première fois en 1996 et réédité en 2015, également aux éditions Ancre.

Le Saint-Philippe s’est notamment distingué lors de la bataille de Velez-Malaga en 1704, sous le commandement du chevalier d’Infreville. Il participa également à la défense de Toulon, assiégé par les Anglo-Hollandais en 1707. Il fut rayé des listes en 1713 et condamné à la démolition l’année suivante.

La monographie comprend un important chapitre traitant des différents aspects et des caractéristiques du navire. Le deuxième chapitre est consacré à quelques vaisseaux ayant porté les pavillons d’amiraux et vice-amiraux comparables au Saint-Philippe. Le troisième chapitre évoque quant à lui les constructions navales à Toulon et la carrière des Coulomb père et fils. Le quatrième trace l’évolution de la fonte des canons de bronze au cours du règne de Louis XIV. Un aperçu historique présenté par Patrick Villiers constitue un cinquième chapitre. Le sixième chapitre décrit enfin la charpente du vaisseau.

A ces différents chapitres suivent les recueils des planches consacrées à la construction du vaisseau, sa mâture, sa voilure et au cheminement du gréement, accompagnées de leurs commentaires. Ces planches reproduisent pour la plupart, à l’échelle du 1/144, les 45 planches grand format, décrivant en détail le vaisseau en tous ses composants c’est-à-dire : la définition des volumes de la carène, tracé de toutes les pièces de la charpente et notamment des couples, description des emménagements du fond de cale et des appartements logeant les officiers, exhibition des décors extérieurs et de la décoration intérieure ainsi que de l’accastillage, présentation des apparaux, de sa mâture et de ses garnitures, de sa voilure et de son gréement.

Prix : 205 euros.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s