Que sont devenus les canons du Vasa ?

Le Vasa (ou Wasa) est certainement le plus fameux vaisseau de la marine ancienne suédoise, et ce pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’il s’agissait de l’un des plus importants navires de son temps, de par ses dimensions, sa puissance et ses riches décorations. Ensuite parce qu’il a la triste particularité d’avoir lamentablement sombré – du fait de son instabilité, cause de son poids excessif – quelques minutes seulement après sa première sortie, le 10 août 1628. Enfin parce qu’il a été renfloué en 1961 et est exposé depuis 1990 dans le plus célèbre musée de Suède, le Vasa Museet.

Le vaisseau portait 64 canons, dont 48 de 24 livres, 3 d’entre eux « seulement » sont exposés au musée de Stockholm. La question est donc la suivante : où sont les autres ? Afin d’y répondre, l’Association des Amis du Musée Vasa (Vasamuseets Vänner) a lancé en avril 2018 le projet Finding the Vasa Cannon, visant comme son nom l’indique à retrouver les canons du Vasa.

Récupération d’un canon de 24 du Vasa dans les années 1960.

Fred Hocker, directeur de recherche au Vasa Museet, explique dans une vidéo réalisée à l’occasion du lancement du projet que les 3 canons exposés au musée étaient à l’intérieur du Vasa lorsqu’il a été retrouvé en 1956. Il précise également que la majorité des canons du vaisseau ont en fait été récupérés dés le 17e siècle, de 1663 à 1665, avant d’être très rapidement revendus à l’Angleterre ou à la Hollande. Tout le travail des chercheurs suédois, danois, hollandais et anglais impliqués dans ce projet sera donc de retrouver la trace de ces canons.

Une autre facette du projet est la recherche au sonar, dans le port de Stockholm, des canons restés au fond de l’eau durant ces trois derniers siècles.

A ce propos, la presse suédoise a annoncé il y a quelques jours que l’un des canons du Vasa avait peut être été retrouvé dernièrement. « C’est une découverte incroyable », a déclaré au journal Svenska Dagbladet le contre-amiral Leif Nylander, président de l’Association des Amis du Musée Vasa. « Le Vasa est l’unique navire du 17ème siècle encore existant et il est extraordinaire de pouvoir réaliser ainsi de nouvelles découvertes. »

Catrin Rising, chargée de communication du Vasa Museet, a toutefois précisé qu’il n’était pas encore possible de confirmer qu’il s’agissait bien d’un des canons manquants du Vasa. « Tout ce que nous pouvons dire, c’est que la découverte est suffisamment intéressante pour justifier de recherches plus approfondies. C’est donc exactement ce que nous allons faire. »

Affaire à suivre donc…

Sources :
www.vasamuseet.se
www.thelocal.se

A lire également sur Trois-Ponts! : Vasa : effets d’un tir en plein bois

Photo : Anneli Karlsson, Vasa Museet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s