La Real Armada – La Marine des Bourbons d’Espagne au XVIIIe siècle

Je signale la parution récente, en juin 2018, d’un ouvrage collectif qui me semble particulièrement intéressant : La Real Armada – La Marine des Bourbons d’Espagne au XVIIIe siècle, édité par Sorbonne Université Presses, dans la collection d’histoire maritime dirigée par Olivier Chaline.

Troisième grande puissance navale du XVIIIe siècle, la marine espagnole fut souvent l’alliée – malheureuse – de la France contre l’Angleterre. Elle est paradoxalement, comme le note l’éditeur, peu étudiée par l’historiographie française :

« Pourquoi la défaite à Trafalgar ? À cause des Espagnols, bien sûr. Pourquoi les mécomptes dans la guerre d’Indépendance américaine ? La faute aux Espagnols. Pourquoi la France s’est- elle trouvée seule face aux Anglais pendant la guerre de Sept Ans ? Parce que les Espagnols sont entrés trop tard dans la lutte. L’historiographie française n’a jamais été tendre envers la marine des Bourbons d’Espagne, qu’elle n’a d’ailleurs pas cherché à connaître. Pour la première fois paraît en français un ouvrage collectif réalisé par les meilleurs spécialistes espagnols de l’histoire de la Real Armada.

Cette marine de guerre espagnole du XVIIIe siècle fut pourtant la troisième de son temps, née de presque rien puis, en quelques décennies, égalant presque celle des Bourbons de Versailles. C’est donc une dimension aussi méconnue qu’importante du grand affrontement naval à l’échelle du globe avec la Grande-Bretagne qui nous est ici rendue accessible. »

Il s’agit de ma prochaine lecture…

Table des matières :

Introduction, par Agustín Guimerá & Olivier Chaline

1. La marine espagnole et les relations internationales (1713-1810), par José G. Cayuela Fernández

2. Le changement de cap intervenu après la politique navale d’Ensenada, ou comment la politique de Wall a affaibli la défense de l’Amérique espagnole, par María Baudot Monroy

3. La monarchie espagnole au XVIIIe siècle et le financement de la marine, par Rafael Torres Sánchez

4. Principes stratégiques et défense de l’Empire espagnol, par Agustín Guimerá

5. Les infrastructures : le développement des chantiers navals et des arsenaux, par Agustín González Enciso

6. Navires et canons, par Agustín R. Rodríguez González

7. Les hommes, par Agustín Guimerá

8. Les pilotes et la conduite des navires sur les routes maritimes espagnoles du XVIIIe siècle, par Marta García Garralón

9. La marine espagnole du XVIIIe siècle : histoire, mémoire et politique (1805-1905), par Carlos Alfaro Zaforteza

10. Musées, bibliothèques et archives, par Carmen Torres López

Conclusion, par Olivier Chaline et Agustín Guimerá

Annexes
Chronologie navale
Espaces commerciaux et stratégiques
Principaux combats navals
Secrétaires de la Marine (1713 – 1808)
La « nouvelle marine d’Espagne » vue par les Français (1734-1735)
De l’entreprise scientifique et mémorielle au trésor historique : la collection de copies Fernández de Navarrete dans son époque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s