La Santísima Trinidad espagnole et les 118 canons français

Je suis dernièrement tombé par hasard sur un bouquin relativement récent, publié il y a un peu moins d’un an : La voile et le canon, par Ismaël Bélisle. Le temps de le feuilleter rapidement, j’ai trouvé un rapide descriptif du fameux « quatre-ponts » la Santísima Trinidad, l’auteur écrivant, je cite, que « ce vaisseau espagnol est le plus grand et le plus puissant en service de toutes les marines en 1800 ». Dans son ouvrage Trafalgar, Rémi Monaque écrit toutefois : « Beaucoup d’historiens, notamment les Espagnols, présentent ce vaisseau [la Santísima Trinidad] comme le plus grand de son époque. Cela est inexact. Sa longueur de 61,2 mètres était inférieure à celle des vaisseaux français de 118 canons qui atteignait 63,62 mètres » ?

Qui a raison ?

Lire la suite