Découverte de deux épaves de navires du XVIIe siècle au large de Stockholm

ActualitéPlusieurs médias ont annoncé ces dernier jours la découverte de deux épaves de navires de guerre suédois datant du 17e siècle, dont je cite « l’un au moins pourrait être un sister-ship du légendaire Vasa« , à proximité de l’île de Vaxholm, dans l’archipel de Stockholm.

C’est une nouvelle que je me dois de commenter.

L’histoire est célèbre. Le roi Gustave II Adolphe souhaitant doter la Suède d’une grande marine de guerre, ordonna en 1625 la construction du Vasa (du nom de sa dynastie), destiné de par ses dimensions, sa puissance de feu et ses riches décorations, à être l’un des plus importants navires de son temps. Lancé en mars 1627, le vaisseau de 69 mètres de long et portant 64 canons sombra dés sa première sortie, le 10 août 1628, sans même avoir quitté les eaux du port de Stockholm. Son épave fut heureusement renflouée en 1961 et est exposée au Vasamuseet (Stockholm) depuis 1990.

Un fait moins connu est que le constructeur du Vasa, le maitre charpentier néerlandais Henrik Hybertsson, reçut commande en 1625 de la construction de quatre navires : deux grands, dont le Vasa qui fut mis en chantier en premier, et deux plus petits. Hybertsson mourut toutefois en mai 1627, avant la fin de la construction du Vasa et avant la mise en chantier des trois autres vaisseaux commandés.

C’est à l’assistant d’Henrik Hybertsson, Hein Jakobsson, que revint la responsabilité de finir la construction du Vasa, supervisé par le futur commandant du vaisseau, le capitaine Söfring Hansson, et de mettre en chantier le second grand navire commandé, l’Äpplet, littéralement la Pomme, terme semble-t-il utilisé en Suède pour désigner l’Orbe crucigère.

Bien que ses caractéristiques soient proches du Vasa, l’Äpplet était toutefois bien plus large et moins décoré. Il fut lancé en 1629 et prit part à l’invasion de l’Allemagne en 1630 lors de la guerre de Trente ans. Reconnu comme étant un très médiocre vaisseau, la Suède tenta dans les années 1630 de le vendre à la France de Richelieu, qui cherchait alors à se constituer une marine de guerre, sans résultat. L’Äpplet resta inactif par la suite.

Il est admis qu’au moins deux autres vaisseaux du même type que le Vasa et l’Äpplet furent construits par Hein Jakobsson au début des années 1630 : la Kronan (ou Krona, Couronne, lancée en 1632) et le Scepter (Sceptre, lancé en 1634). Un cinquième grand navire fut également construit par les Suédois à cette époque (mais pas par Jakobsson) : le Göta Ark (1634).

Bien que tous ces vaisseaux étaient des deux-ponts portant 60 à 70 canons, il est toutefois bien difficile ici de parler de véritables « sister-ships du Vasa« , d’une part parce qu’il aurait été stupide de construire à l’identique un vaisseau de toute évidence raté, d’autre part parce que le terme même de sister-ships est impropre à l’époque. Au 17e siècle, les méthodes de construction étaient encore empiriques et les navires de guerre conçus sans plan. Ainsi, bien que tous ces vaisseaux aient été contemporains, bien qu’ils répondaient à une même idée de par leurs dimensions et leur armement, il serait faux d’imaginer qu’ils étaient identiques, loin de là !

D’ailleurs, si le Vasa et l’Äpplet furent des vaisseaux ratés, le Scepter avait tout au contraire une excellente réputation. Lors de la guerre de Torstenson (1643-1645), il fut choisi par l’amiral Clas Fleming, commandant de la marine suédoise à cette époque, comme vaisseau amiral. Il se distingua notamment lors de la bataille de Colberger Heide contre la flotte danoise, le 1er juillet 1644. La Kronan (amiral Åke Ulfsparres) et le Göta Ark (amiral Claes Bielkenstiernas), chacun à la tête d’une division, prirent également part à cette importante bataille. Il est à noter qu’Abraham Duquesne, alors au service de la Suède pendant les troubles de la Fronde en France, y commanda la Regina, navire de 34 canons.

Tous ces vaisseaux, l’Äpplet, la Kronan, le Scepter et le Göta Ark, furent sabordés au large de Stockholm dans les années 1660 et 1670, semble-t-il pour servir de récifs artificiels pouvant gêner ou piéger de potentiels navires ennemis. Il est donc tout à fait possible que les épaves découvertes dernièrement puissent être certains de ces vaisseaux. Affaire à suivre !

La bataille de l’Öresund (1658), par Willem van de Velde dit l’Ancien (1611-1693). La Kronan (amiral Strussflycht) participa à cette importante bataille contre les Néerlandais.

Sources :
– Cederlund, Carl Olof, et Frederick M. Hocker, Vasa I: The Archaeology of a Swedish Royal Ship of 1628
Glete, Jan. Gustav II Adolfs Äpplet

Une réflexion sur “Découverte de deux épaves de navires du XVIIe siècle au large de Stockholm

  1. Bonjour. sans être le moins du monde un spécialiste, je voudrais juste défendre la mémoire du malheureux architecte du Vasa (que vous allez visiter et qui vaut le déplacement), car ce sont les demandes extravagantes du roi qui ont alourdi et déséquilibré ce navire au point de le faire chavirer lors de son lancement. On peut supposer que les autres navires lancés sous le même roi avaient les mêmes défauts de conception… Voir mon post : https://pierrebayle.typepad.com/pensees_sur_la_planete/2010/07/vasa-un-ratage-historique.html
    Cordialement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s