Une histoire de la marine de guerre française

Nouvel ouvrage dans ma bibliothèque : Une histoire de la marine de guerre française. Le bouquin est paru il y a relativement peu de temps, le 07 avril 2016. Il m’intéresse particulièrement car il est signé Rémi Monaque, auteur de trois ouvrages remarquables : Latouche-Tréville, 1745-1804 : l’amiral qui défiait Nelson (2000) ; Trafalgar : 21 octobre 1805 (2005) ; et Suffren (2009).

L’ouvrage sur Trafalgar, notamment, m’a profondément marqué, car il est paradoxalement à l’origine de mon grand intérêt pour l’histoire navale. C’était en 2005, à l’occasion du bicentenaire de la bataille, j’avais 16 ans. J’écris paradoxalement car l’on sait à quel point la bataille fut un désastre pour notre marine et son alliée espagnole.

On remarquera que ce nouveau livre ne porte pas uniquement sur la période de la marine à voiles, comme à l’accoutumé avec l’amiral Monaque.

 

 

Présentation de l’éditeur :

« L’histoire de la marine Française, des capétiens à nos jours, par un historien amiral.

En France, nation foncièrement terrienne, la marine a souvent été perçue comme une institution un peu insolite, voire marginale, que l’on délaisse dès que s’accumulent les menaces sur les frontières du Nord et de l’Est. Et pourtant, l’histoire de la marine de guerre française, du XIIIe siècle à nos jours, est riche d’enseignements, marquée certes par des revers, mais également par des moments de gloire. Si la défaite de Trafalgar ou le sabordage de la flotte à Toulon en 1942 sont bien des épisodes douloureux, ils ne doivent pas masquer les incontestables réussites de Richelieu ou Napoléon III, comme la qualité et les exploits des hommes de la Royale au XVIIIe siècle.

Rémi Monaque embrasse tous les aspects de la question – politique, technique, stratégique… – et dessine les grandes lignes de sept siècles d’histoire. La rivalité franco-britannique sur mer apparaît ainsi comme centrale, tandis que le passage de la marine à voile à celle à vapeur marque une rupture profonde. Enfin, grâce aux témoignages recueillis comme à sa propre expérience, l’auteur explique les dernières évolutions du XXe siècle, notamment le développement de l’aéronavale et la place centrale de la marine dans la dissuasion nucléaire. Une synthèse magistrale. »

Histoire de la marine de guerre française from Les voix de l’histoire.

Une réflexion sur “Une histoire de la marine de guerre française

  1. L’histoire de la marine française a été traitée par de nombreux ouvrages, mais souvent de manière décevante. Par exemple le désastre de la guerre de Sept Ans oblitère toute analyse réaliste sur la période de Louis XV. C’est le cas dans un livre de vulgarisation par ailleurs fort réussi de l’enseigne de vaisseau J. Vigy : Abrégé d’histoire de la marine française à l’usage des écoles primaires et des marins de la flotte (Éd. Garnier, Paris, 1901). Souvent – mais pas ici – le règne de Louis XIV est presque aussi mal étudié, et les analyses sur celui de Louis XVI sont rarement bien pertinentes. Il y a encore la place pour un ouvrage parfait, s’il en existe sur quelque période que ce soit ! Cet ouvrage de M. Rémi Monaque m’intéresse donc, et j’en regarderai la vidéo de présentation dès que possible.

    Merci donc au site Trois-Ponts! pour ce billet !

    Parmi les ouvrages que je connais sur l’histoire de notre marine, celui de M. Jean Meyer et de Mme Martine Acerra (Histoire de la marine française : des origines à nos jours, Éd. Ouest-France, Rennes, 1994) a l’avantage de décrire aussi les périodes les plus anciennes et d’évoquer les importantes questions d’infrastructures, mais les analyses remarquables de celui de M. Philippe Masson (Histoire de la Marine, Éditions C. Lavauzelle, Paris, 1981) me le font préférer grandement. Le paragraphe bibliographie de l’article Histoire de la marine française de Wikipédia donne une partie des ouvrages principaux, dont certains, tombés dans le domaine public, sont disponibles sur le site de la B.N.F.

    Sur la marine de Louis XIV, j’ai découvert par un billet de Trois-Ponts! une analyse parfaite, pour autant que je puisse en juger, le nec plus ultra en ce domaine.

    M. Olivier Chaline, qui en est l’auteur, a tenu une conférence sur les campagnes de mer au XVIIIe siècle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s