La guerre de Crimée d’Alain Gouttman

Ma lecture du mois de juillet : La Guerre de Crimée (1853 – 1856) : la première guerre moderne d’Alain Gouttman, ouvrage acquis un peu par hasard pour être honnête et qui s’est révélé être une très bonne surprise. Ce bouquin m’a permis d’apprendre beaucoup sur un conflit que je connaissais jusque là plutôt mal (comme bon nombre de personnes aujourd’hui – il faut dire que la guerre de Crimée a été largement oubliée par les Français). Origines, déroulement et conséquences de cette guerre sont étudiés par l’auteur qui dénonce notamment plusieurs idées préconçues depuis la fin du XIXe siècle et la chute du second régime impérial : non Napoléon III n’a pas bêtement suivis les volontés anglaises avant et pendant le conflit, non la guerre de Crimée n’est pas une guerre sans importance et sans conséquence, non l’armée française était très loin d’être « totalement désorganisée » .

La lecture des quelques 400 pages du livre est rapide car le style d’écriture de l’auteur est assurément plaisant et l’équilibre entre les récits de bataille et la diplomatie (d’avant-guerre bien entendu mais également pendant le conflit avec la question de la position de l’Autriche et de la Prusse ainsi que de l’intervention du royaume de Sardaigne) est tout simplement parfait.

Un seul petit regret, très subjectif cependant, puisque l’auteur ne parle pas, ou très peu, des opérations maritimes (quelques lignes seulement sur la bataille de Sinope ou sur l’intervention des batteries flottantes face aux forts de Kinburn par exemple). Mais est-ce bien là l’objet du livre ? Bien entendu que non… D’autant que, sur ce sujet, il existe déjà le fameux La Marine française dans la Mer Noire et la Baltique, en deux volumes, faisant partie de l’ensemble des tomes de L’expédition de Crimée du baron de Bazzancourt, écrit peu après le conflit (tous ces volumes sont intégralement disponibles sur le site Gallica).

Bref, un livre que je vous recommande vivement, d’autant plus qu’il est à ma connaissance le seul ouvrage français récent (1996) traitant de la guerre de Crimée. Il est à noter que l’auteur, Alain Gouttman, a également écrit un ouvrage sur la guerre du Mexique (1862 – 1867). A lire donc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s